Malgré une situation politique et économique très compliquée après deux coups d’Etat (et un troisième avorté il y a quelques jours), l’Ecole Etienne Bedoin a une nouvelle fois assuré la rentrée des classes.

Grace au soutien du Fonds TIMSHEL, les repas vont être assurés,

Le commentaire de Sœur Hortense : « Nous mangerons des pates et quelle chance ! »

Une nouvelle année scolaire commence pour Désiré, Félicité, Jean, Justin, Martin, Pascaline, Jeanne…et d’autres enfants dont la scolarité continue grâce au financement versé par TIMSHEL.

Chaque jour, avec votre participation, ces enfants grandissent en apprenant, en enrichissant leur capacité de penser. Demain ils seront des adultes autonomes qui apporteront leurs capacités à leur pays.

Continuons !

La troisième salle de classe du Collège d’Enseignement Général dans le village d’AMEGNONA-KONDJI, au TOGO vient d’être terminée. Les travaux ont été rondement menés, pour la maçonnerie, par l’entreprise MACONNERIE POUR TOUS, qui a déjà construit les deux première salles de classe.   Observez la qualité de réalisation ! Pendant ce temps, le menuisier ANTOINE […]

Vous aviez pu découvrir cette école et son orphelinat lors de notre précédent article.

Les matelas avec leurs housses ont été livrés :

Ils sont TRES attendus…

Les bancs ont été construits…sous le manguier, qui va offrir des gouters savoureux !

Voici l’inauguration d’un banc par les enfants…  dans leurs nouveaux uniformes  :

En résumé : des matelas avec leurs housses + des bancs dans la cour de récréation + des nouveaux uniformes : vous pouvez constater la puissance de vos dons….il faut donc continuer !

Nous avons découvert Adélaïde, qui a créé l’école baptisée Annick et Annette.

Cette école se trouve à Cap Skirring, le village qui se trouve à la pointe extrême Ouest de la Casamance, au Sénégal.

Nous avons remis une partie de la dotation BIC, toujours un grand succès, le stylo BIC est ici un label !

Adélaïde nous fait visiter l’école qu’elle dirige,

Comme vous pouvez le constater, on ne plaisante pas avec les mathématiques !

Afin de commencer à travailler ensemble, nous avons pris en charge l’achat des guides pédagogiques, et de fournitures scolaires.

Adélaïde nous a remis un dossier, celui du projet de construction de son école en lieu et place des locaux …rustiques…qu’elle loue.

 

Nous allons analyser ce dossier pour décider des suites à donner.

En conclusion : une nouvelle très belle rencontre avec Adélaïde. Nous découvrons régulièrement de belles personnes, qui donnent leur temps, leur énergie, leur amour, bref leur vie, pour permettre à des enfants de mieux démarrer dans la vie.

Il faut les aider !

Voici le Collège d’Enseignement Général dans le village d’AMEGNONA-KONDJI, au TOGO.

…..et une salle de classe :

Grace aux dons collectés par le Fonds TIMSHEL, deux premières salles de classe ont vu le jour :

Voici le résultat

Et surtout, en voici l’utilisation par les enfants !

Une nouvelle fois, nous touchons du doigt l’efficacité d’une idée très simple : la fraternité. Merci et bravo à tous les donateurs.

Vous vous souvenez ? nous avions financé des travaux de surélévation du mur de la clôture, car les chèvres sautaient par dessus et venaient dévorer le potager !

Comme vous le voyez sur cette photo, les travaux ont été efficaces, le potager entretenu avec la participation des enfants est en excellent état et assure des légumes frais pour la cuisinière !

Avec Emilie, la directrice, nous faisons le point des besoins, et voici les résultats :

  1. Une nouvelle pompe pour le forage.
  2. Des réparations dans les sanitaires des filles.
  3. L’installation d’un nouveau portail.

Un bien-être amélioré, plus propice aux études…le chemin de l’instruction est long, nous restons aux cotés de ces enfants pour les accompagner.

Voici le dernier message reçu de Emilie, la Super Directrice :

Bonjour Bruno et le Fonds timshel je viens pour vous donner quelques nouvelles du cocon . Ici tout ce passe bien les les enfants sont en vacances pour deux semaines du 28 au 12 avril et ils profitent de ces vacances pour se reposer j ai même organisé une sortie avec eux pour toute une journée derrière katakalousse il sont bien amusés nous avons passé toute la journée là-bas . En même temps je profite aussi pour faire savoir que bientôt je vais recevoir la pompe et je vous envoie la photo je met fin en vous disant toujours un grand merci pour tous
Emilie

A bientôt pour un nouvel épisode !

Sœur Monique s’occupe de cet orphelinat ou vivent 36 enfants, Sœur Alice dirige l’école qui accueille 495 enfants plus 136 en maternelle. Un lieu de calme, de valeurs et d’amour !

Une partie de la dotation BIC a été remise à Sœur Monique :

Puis nous faisons le point sur les besoins :

  1. Acheter des housses de matelas, soit 1800 F X 36 = 64 800 F,
  2. Faire confectionner par le tailleur deux uniformes pour les 36 pensionnaires de l’orphelinat soit 7 000 F X 2 X 36 = 504 000 F,
  3. Réalisation par un maçon local de bancs dans la cour de récréation soit 380 000 F.

Avec les frais bancaires, TIMSHEL a financé pour 1 500.00 € la totalité de ces besoins.

Pour l’anniversaire de l’une des sœurs novices, une fête est organisée à laquelle nous sommes invités. Mille mercis pour ce très beau moment !

Pour rappel, le centre Etienne BEDOIN est situé dans la ville de Bobo-Dioullasso, au Burkina Faso. Il accueille plusieurs centaines d’enfants avec 150 élèves en maternelle et pas moins de 270 élèves en CP et CE1 confondus.

 

Nous vous avions déjà présenté ce centre scolaire dans cet article. Le Fonds Timshel a participé au financement de la construction du bâtiment qui accueille la cantine du centre. Les constructions des premières classes et de la cantine ont été terminées un peu avant l’été. Les familles et les élèves ont fêté cet évènement avec une grande joie lors de la fête scolaire de fin d’année.

 

A la rentrée, l’association Petites Sœurs de la Sainte Enfance à contacté Timshel pour un soutien financier qui porte sur l’acquisition de chaises.  Jusqu’à présent, l’établissement était obligé de louer des chaises pour permettre aux parents d’élèves de s’assoir pendant les réunions.

 

 

Le Fonds Timshel a donc soutenu financièrement l’établissement pour l’acquisition de 250 chaises métalliques, qui ont ensuite été peintes pour un rendu au top !

 

 

Mais il y a plus grave : l’instabilité politique provoque une grave crise sécuritaire. En conséquence, la situation professionnelle de beaucoup de parents est mise en péril, ce qui entraine le retrait d’enfants des écoles par manque de moyens financiers.

 

 

Le Fonds Timshel a donc décidé d’envoyer une dotation pour couvrir 1 année de scolarité de 20 élèves. Ce sont donc 20 enfants qui continueront à être scolarisés malgré la situation économique tendue au Burkina Faso.

 

Ces actions sont impossibles sans les donateurs du Fonds Timshel. Grace à votre choix, ces actions deviennent possibles. Les enfants ont accès à une instruction dans de meilleures conditions. Anna que vous voyez en photos ci-dessous, ne serait pas allée à l’école cette année sans Timshel, et surtout sans vous.

 

 

Pour cette action, le Fonds Timshel tient à saluer l’engagement fraternel des généreux donateurs :

La société Poggia Provence, Ellipse Architecte, l’agence MBArchitecte, la société Prestacolor, l’Office Notarial des Iles d’Or, le courtier d’assurances Montmirail,  la société Green Produce, la société Ciel & Soleil, etc…

Il serait très long de faire une liste exhaustive de tous les donateurs, encore une fois bravo.

Merci de la part des enfants, vous leur offrez une scolarité, gage d’un avenir meilleur.

 

 

Pour participer au financement et à la réalisation de projets tels que celui-ci, vous pouvez cliquer ici pour faire un don.

Nous vous avons présenté dans cet article l’opération de construction de l’école primaire Etienne BEDOIN au Burkina Faso dans la commune de Bobo – Dioulasso.

 

Le Fonds Timshel s’est engagé à financer la construction du bâtiment qui accueillera la cantine de l’école.

 

Et bien bonne nouvelle ! La construction de l’établissement est désormais terminée !

 

 

Les enfants qui ont la chance d’être scolarisés dans cet établissement ont pu effectuer leur spectacle de fin d’année en profitant de l’infrastructure neuve de l’école.

 

L’école pourra ainsi accueillir les enfants dans des conditions d’apprentissage bien meilleures dès la rentrée en septembre !

 

Vous pouvez apprécier quelques photos de ce moment ci-dessous.

 

 

 

 

Le financement de ce bâtiment aurait été impossible sans les multiples dons récoltés par le Fonds Timshel dont le principal donateur est la société Ciel & Soleil mais aussi d’autres donateurs tels que la société POGGIA Provence, EIFFAGE route l’agence Marjorie BOUCHET Architecte, la société DG Peinture mais aussi les sociétés Green Produce, Presta Color, CA-plus, la Santé au Travail Durance Luberon et la AIST84 ou encore le cabinet d’Architecte ELLIPSE, l’Office Notarial des Iles d’Or, et la société de promotion immobilière B2i. Ainsi que plusieurs donateurs individuels.

Bravo et merci pour leur générosité qui va permettre à des dizaines d’enfants de se restaurer au sein de leur école.

 

 

 

Pour participer au financement et à l’avancement de projets tels que celui ci, vous pouvez cliquer ici pour faire un don

 

L’école Etienne BEDOIN est une école primaire en construction dans la commune de Bobo Dioulasso au Burkina Faso. Elle accueillera des dizaines d’enfants du CP au CM2 qui pourront être instruits et apprendre dans des conditions optimales.

 

 

 

 

La construction de cette école est organisée et supervisée par la congrégation des PETITES SOEURS DE LA SAINTE ENFANCE.

La congrégation des Petites Sœurs de la Sainte Enfance a été fondée en 1844 à La Valla en Gier (une zone rurale de la Loire près de Saint Chamond), par le curé de la paroisse, le Père Étienne Bedoin, dans la mouvance des nombreuses fondations religieuses féminines au XIXe siècle.

Très vite la congrégation prit son essor, particulièrement dans la Loire.

Comme toutes les congrégations, elle subit les lois de 1905 et se disperse. Vers 1920 les communautés se reconstruisent et la vie reprend. La Maison Mère vient s’installer à Lyon en 1928 et des communautés voient le jour dans le Rhône, puis dans l’Isère.

En 1954 la congrégation fonde la première communauté au Burkina Faso (à ce moment-là, la Haute Volta). Peu à peu les communautés se développent. Aujourd’hui elles sont au nombre de douze dont le noviciat, et depuis 2016 la supérieure générale réside au Burkina avec trois conseillères burkinabés, la quatrième étant en France.

 

Pour rappel le Fonds de dotation Timshel a pour vocation de financer l’instruction des enfants en Afrique subsaharienne.

Dans le cadre de cette vocation, le Fonds Timshel finance la construction de la cantine dans l’école primaire Etienne BEDOIN.

Voici quelques photos du chantier :

 

 

 

 

Comme nous pouvons le voir sur ces photos, les premiers agglos destinés à construire le bâtiment viennent d’être fabriqués et commencent à être stockés.

Cet article aura une suite qui présentera la prochaine étape, la construction du bâtiment !

 

Le financement de ce bâtiment serait impossible sans les multiples dons récoltés par le Fonds Timshel dont le principal donateur est la société Ciel & Soleil mais aussi d’autres donateurs tels que la société POGGIA Provence, EIFFAGE route l’agence Marjorie BOUCHET Architecte, la société DG Peinture mais aussi les sociétés Green Produce, Presta Color, CA-plus, la Santé au Travail Durance Luberon et la AIST84 ou encore le cabinet d’Architecte ELLIPSE et la société de promotion immobilière B2i.

Bravo et merci pour leur générosité qui va permettre à des dizaines d’enfants de se restaurer au sein de leur école.

 

Pour participer au financement et à l’avancement de projets tels que celui ci, vous pouvez cliquer ici pour faire un don.